Plein-feu

BIENVENUE SUR MON FORUM
 
AccueilAccueil  PortailPortail  GalerieGalerie  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  GroupesGroupes  Connexion  

Partagez | 
 

 DIEU M'A LIBEREE DU NOUVEL AGE

Aller en bas 
AuteurMessage
GUERRERO



Nombre de messages : 11
Date d'inscription : 20/02/2008

MessageSujet: DIEU M'A LIBEREE DU NOUVEL AGE   Jeu 21 Fév - 16:46

TEMOIGNAGE : FABIENNE GUERRERO A EVITE L'ENFER

Voici le témoignage libérateur de Fabienne GUERRERO, dont le destin est désormais fixé sur la retentissante miséricorde divine, celle de Jésus-Christ.

Sa conversion la propulse à la demande de Jésus et de son directeur spirituel, aux quatre coins du monde pour dénoncer le « Nouvel Âge » dont elle fut l'adepte et pour animer des journées de prières axées sur la guérison de l'âme et du corps.

SAUVÉE DU PÉCHÉ EN 1996

"Chers frères et sœurs, depuis que le tendre Jésus m’a demandé de dévoiler ce qu’est le Nouvel Âge, je voyage dans le monde entier pour donner mon témoignage de conversion car Dieu m’a demandé de témoigner de sa miséricorde car dans ma vie, je l’ai beaucoup offensé. Jésus d'Amour est venu sauver du péché la pauvre pécheresse que je suis, en 1996.

Après un pélerinage à Medjugorje, où j’ai rencontré l’amour de l’Église et la bonté de la Vierge-Marie, Jésus d'Amour m’a délivré des enseignements du Nouvel Âge et de la croyance en la réincarnation. Dans sa miséricorde infinie, Jésus d'Amour est venu me dire combien il m’aimait et il m’a donné confiance en sa bonté infinie pourvu que j’accepte de reconnaître mes fautes en faisant une bonne confession privée.

J'ai appris à connaître ce que nous dit le droit canonique en ce qui concernant la confession collective :

Au canon 961 paragraphe I, il est écrit : L’absolution ne peut pas être donnée par mode général à plusieurs pénitents ensemble, sans confession individuelle préalable, sauf :

1°) Si un danger de mort menace et que le temps n’est pas suffisant pour que le ou les prêtres puissent entendre la confession de chacun des pénitents ;

2°) S’il y a une grave nécessité, c’est à dire si, compte tenu du nombre de pénitents, il n’y a pas assez de confesseurs disponibles pour entendre comme il le faut la confession de chacun dans un temps convenable, de sorte que les pénitents, sans qu’il y ait faute de leur part, seraient forcés d’être privés pendant longtemps de la grâce sacramentelle ou de la sainte communion ; Mais la nécessité n’est pas considérée comme suffisante lorsque des confesseurs ne peuvent pas être disponibles pour le seul motif du grand afflux de pénitents, tel qu’il peut se produire pour une grande fête ou un grand pélerinage.

Très chers amis, le canon 962, paragraphe 1 nous dit : Pour qu’un fidèle bénéficie validement d’une absolution sacramentelle donnée à plusieurs ensemble, il est requis non seulement qu’il y soit bien disposé, mais qu’il ait en même temps le propos de confesser individuellement, en temps voulu, les péchés graves qu’il ne peut pas confesser ainsi actuellement.

JE ME DESTINAIS A L'ENFER PAR MA VIE D'IMPIETE

Puis Jésus d'Amour m’a demandé d’écouter Sa Parole, d’observer Ses Commandements et d’observer Ses Sabbats. Je ne connaissais pas la loi de Dieu que le Seigneur m’a demandé de défendre. Alors j'ai dû réapprendre les 10 commandements de Dieu.

Je me destinais à l’enfer par ma vie d’impiété mais Dieu, dans sa miséricorde infinie, m’a laissé le temps du repentir et m'a laissé une deuxième chance pour faire mon salut éternel.

Après ma conversion, Jésus d'Amour m’a dit que je faisais toute sa joie et la sainte vierge Marie, notre très chère maman céleste, m’a fait savoir qu’à ma mort, elle m’emporterait au Paradis car elle a vu la souffrance que j’endurais pour porter ma croix.


LES DEMONS ME TORTURAIENT

Avant ma conversion, Les démons me torturaient car J’aimais l’argent, les plaisirs du monde et les plaisirs de la chair. Alors, j’ai été avertie que mon âme était au fond de l’abîme. Pour me sauver, Jésus d'Amour m’a demandé de m’accrocher à la pauvreté et de ne plus le faire souffrir avec ma chair.

Je me suis décidée à faire un bon examen de conscience. Il est vrai que je ne vivais pas les commandements de la loi de Dieu.

ALORS COMMENT AURAIS-JE PU ETRE SAUVEE ?

Je n’observais pas le 1er commandement : « Je suis le Seigneur ton Dieu, qui t’ai fait sortir du pays d’Egypte, de la maison de servitude. Tu n’auras pas d’autres Dieux que moi. Tu ne te feras aucune image sculptée, rien qui ressemble à ce qui est dans les cieux là-haut, ou sur la terre ici-bas, ou dans les eaux en dessous de la terre. Tu ne te prosterneras pas devant ces images ni ne les serviras (Ex 20, 2-5).

Il est écrit : « C’est le Seigneur, ton Dieu que tu adoreras, et à Lui seul tu rendras un culte » (Mt 4, 10).

Chers amis, je m’adorais moi-même physiquement (esthéticiennes, vêtements de luxe, vacances de luxe,…) et j'avais aussi beaucoup d'idôles dans le Nouvel Age derrière lequel se cache le démon.

C'est alors que Jésus d'Amour, dans son esprit de vérité, m’a dit : « Tu adores Satan. ».
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
GUERRERO



Nombre de messages : 11
Date d'inscription : 20/02/2008

MessageSujet: SUITE DU TEMOIGNAGE DE FABIENNE   Jeu 21 Fév - 16:47

SOUS L'EMPRISE DES DÉMONS

Je pratiquais la divination, l’astrologie, le spiritisme et la plupart des techniques du Nouvel Âge et j’étais même rentrée dans la secte Rose-Croix AMORC. (L'Ancien et mystique ordre de la Rose-Croix (AMORC) est mentionné dans le rapport sur les sectes N° 1687 - 10 juin 1999 - ).

Après mon repentir, Jésus d'Amour m’a dit : « Ne vends plus ton âme au diable, Ne me trahis plus mais glorifie-moi, honore-moi et loue-moi. » Alors j’ai commencé à aimer la prière de louange qui nous porte à aimer Dieu.

J'étais très déprimée pendant des années puisque je n'avais pas encore fait la rencontre avec un Dieu qui n'est qu'amour, bonté et compassion dès qu'on s'approche de lui avec respect.

Pendant longtemps je n'avais aucune relation d'amour avec le bon et doux Jésus, dans l'oraison ou l'adoration. Maintenant, je passe des heures à l'adorer en esprit et en vérité. Dieu m'a fait savoir qu'il cherchait des adorateurs fidèles.


2ème commandement — «Tu ne prononceras pas le nom du Seigneur ton Dieu à faux (Ex 20, 7).

Il a été dit aux anciens : « Tu ne parjureras pas » (…) Eh bien ! moi je vous dis de ne pas jurer du tout (Mt 5, 33-34).

Chers amis, il est certain que dans ma jeunesse, j’ai prononcé plusieurs fois à faux le nom de Dieu, alors que ce nom est sacré. J’ai dû m’en confesser.

3ème commandement — « Souviens-toi du jour du sabbat pour le sanctifier. Pendant six jours tu travailleras et tu feras tout ton ouvrage : mais le septième jour est un sabbat pour le Seigneur ton Dieu. Tu n’y feras aucun ouvrage (Ex 20, 8-10).

Le sabbat a été fait pour l’homme, et non l’homme pour le sabbat : en sorte que le Fils de l’homme est maître même du sabbat (Mc 2, 27-28).

Chers amis, le dimanche, je n’allais pas à la messe et je travaillais ce jour-là, alors que c’est un jour de repos complet.

Depuis que j'ai rencontré l'amour de Dieu, je le loue, je prie, je l'adore, j'évangélise dans plusieurs pays et je contemple la création qu'Il a faite si belle. J'aime me promener dans la nature dans laquelle je trouve une grande union à Dieu, dans un silence qui m'aide à m'unir à lui. Oui, ce jour est à notre Dieu d’Amour et de tendresse infinie.

4ème commandement — «Honore ton père et ta mère afin d’avoir longue vie sur la terre que le Seigneur ton Dieu te donne « Ex 20, 12». Le Seigneur Jésus a Lui-même rappelé la force de « commandement de Dieu ». L’apôtre enseigne : « Enfants, obéissez à vos parents, dans le Seigneur : cela est juste. «Honore ton père et ta mère », tel est le premier commandement auquel soit attachée une promesse « Pour que tu t’en trouves bien et jouisses d’une longue vie sur la terre » (Ep 6, 1-3).

Chers amis, dans ma jeunesse, je n’ai jamais honoré mes parents, je ne leur obéissais jamais. Depuis que Jésus d'Amour est venu me chercher au plus profond de ma misère, j'ai appris à beaucoup obéir à mes parents, à aimer ma famille, à la servir et à bien m'en occuper étant donné que je la délaissais. Maintenant je suis dans la paix parfaite et dans la joie d’avoir une famille bénie de Dieu.

« JE T'AI CRÉÉE DE MES MAINS » — JÉSUS

5ème commandement — « Tu ne commettras pas de meurtre » (Ex 20, 13).

Vous avez appris qu’il a été dit aux anciens : « Tu ne tueras pas. Celui qui tuera sera passible du jugement ». Et Moi, je vous dis que quiconque se met en colère contre son frère sera passible du jugement (Mt 5, 21-22).

Je vous avoue, chers amis, que je fumais deux paquets de cigarettes par jour, je prenais des drogues douces, je buvais beaucoup d’alcool, je prenais aussi la pilule et, dans ma jeunesse, je me mettais très souvent en colère.

J’ai donnais à mon corps beaucoup de poison. Là encore la confession, qui est un véritable sacrement de guérison, m’a aidée à être délivrée de cela.

Ensuite Jésus d'Amour m’a dit : « Je t’ai créée de mes mains. Respecte ton corps ».

Après m'être repentie de mes péchés, j'ai réalisé que j'avais dépensé trop d’argent en fumée, alors que cet argent aurait pu servir à nourrir les pauvres.

J’ai même amenée un jour une amie pour se faire avorter. Je ne sais pas si vous savez ce qui se passe pendant un avortement mais c’est affreux. L’embryon est déchiré.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
GUERRERO



Nombre de messages : 11
Date d'inscription : 20/02/2008

MessageSujet: SUITE DU TEMOIGNAGE DE FABIENNE   Jeu 21 Fév - 16:48

L'AVORTEMENT EST UN MEURTRE

On lui arrache la tête, les pieds, les bras. L’avortement est un meurtre. Quand Jésus et Marie m’ont visité, j’ai pleuré et je me suis repentie et maintenant je prie tous les jours pour qu’il n’y ait plus de bébés martyrs et pour que les mamans qui ont avorté se repentent sincèrement. Je prie aussi pour que les médecins qui pratiquent l’avortement fassent pénitence.

6ème commandement —
« Tu ne commettras pas d’adultère. » (Ex.20.14)

Vous avez entendu qu’il a été dit : « Tu ne commettras pas d’adultère. » Et bien ! Moi, Je vous dis : « Quiconque regarde une femme pour la désirer a déjà commis, dans son cœur l’adultère avec elle » (Mt 5, 27-28).

Chers amis, j’ai vécu dans l’adultère qui est un péché mortel, selon le C.E.C. 1856. Quelle aurait été ma condition si j’étais morte avec un tel péché dans mon âme ? Le C.E.C 1035 nous dit : L’enseignement de l’Eglise affirme l’existence de l’enfer et son éternité. Les âmes de ceux qui meurent en état de péché mortel descendent immédiatement après la mort dans les enfers, où elles souffrent les peines de l’enfer, « le feu éternel ». La peine principale de l’enfer consiste en la séparation éternelle d’avec Dieu en qui seul l’homme peut avoir la vie et le bonheur pour lesquels il a été créé et auxquels il aspire.

Voici mon expérience. Je m’étais mariée civilement avec un monsieur divorcé qui avait reçu un sacrement de mariage 14 ans auparavant et son épouse l'avait laissé pour un ami à lui. Toutefois pour avoir accès à la confession et à la communion, nous avons vécu en frères et sœurs séparément.

« JÉSUS M'A MONTRÉ LES DÉMONS»

Quand je me suis mariée civilement, Jésus d'Amour est venu me demander la continence et il m’a demandé réparation de mon péché. À partir de ce moment, Jésus m’a montré les démons qui entouraient mon âme et qui étaient prêts à m’emmener avec eux en enfer.

Mais Jésus d'Amour, dans sa miséricorde infinie m’a protégée. Alors j’ai suivi ce que Jésus me demandait car Jésus est venu pour sauver ceux qui étaient perdus. Vous savez qu’aucun péché n’épuisera la grande miséricorde du Seigneur et plus on y puise, plus elle augmente.

TOUS APPELÉS À ÊTRE DE GRANDS SAINTS

Ensuite Jésus d'Amour m’a dit : « Je t’appelle à la sainteté, je t’appelle à m’aimer. ». Jésus d'Amour appelle tous les grands pêcheurs à être de grands saints. Sa miséricorde infinie peut nous transformer jour après jour. Alors pour moi, a commencé un grand chemin de libération et Jésus d'Amour m’a promis qu’il me guérirait et il l’a fait. Depuis, il m’envoie dans le monde entier pour témoigner de sa bonté pour tous ceux qui reviennent à lui, qui se confessent et qui se repentent sincèrement de tous leurs péchés.

« TON PÉCHÉ EST EFFACÉ »

Vous savez quand Dieu a pardonné les péchés, après la confession, ils n’existent plus. Dieu les oublie. Dès que je me suis confessée, Dieu m’a dit : « Ton péché est effacé ».

Quand j’étais encore mariée civilement, j’ai écrit un jour au Vatican pour me renseigner des cas de nullité de mariage et le Vatican m’a dit qu’il fallait qu’il y ait une cause valable et sérieuse pour cela. J’ai reconnu devant Dieu que je n’avais pas droit à cette nullité puisque tous les deux étaient consentants au moment du sacrement. Alors, en conscience avec Dieu, j'y renoncé à cette demande. Cependant si j'avais fais cette demande, j'aurai dû en rendre compte à Dieu au jour du jugement, car on est tous responsable des actes que nous posons. Tout acte a une conséquence dans notre vie. Personnellement, j'ai préféré être prudente pour le salut de mon âme.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
GUERRERO



Nombre de messages : 11
Date d'inscription : 20/02/2008

MessageSujet: SUITE DU TEMOIGNAGE DE FABIENNE   Jeu 21 Fév - 16:49

Toutefois, il y a des cas de nullité qui sont réellement valables et c'est l'église qui décide pour chaque cas.

En 1987, Jean Paul II a dénoncé le nombre excessif d’annulations de mariages : Un scandale a-t-il dit qui menace de détruire la valeur du mariage chrétien. Il a dénoncé la prolifération excessive et presque automatique des déclarations de nullité, sous le prétexte d’immaturité ou de faiblesse psychique des époux. Une véritable incapacité des époux est justifiée exclusivement par une grave anomalie touchant la capacité de compréhension et de volonté des sujets a t-il dit.

" ... J'AI DIVORCÉ "

Après deux ans de vie commune en frères et sœurs, j’ai divorcé puisque mon mariage civil n’avait aucune valeur pour Dieu étant donné que je ne pouvais pas recevoir un sacrement de mariage.

Le catéchisme de l’Église catholique 1650 nous dit que nombreux sont aujourd’hui dans bien des pays, les catholiques qui ont recours au divorce selon les lois civiles et qui contractent civilement une nouvelle union.

L’Église maintient par fidélité à la Parole de Jésus Christ « Quiconque répudie sa femme et en épouse une autre commet un adultère à l’égard de la première et si une femme répudie son mari et en épouse un autre, elle commet un adultère (MC 10 – 11-12) qu’elle ne peut reconnaître comme valide une nouvelle union si le premier mariage l’était.

Si les divorcés sont remariés civilement, ils se trouvent dans une situation qui contrevient objectivement à la loi de Dieu. Dès lors, ils ne peuvent pas accéder à la communion Eucharistique aussi longtemps que persiste cette situation. Pour la même raison, ils ne peuvent pas exercer certaines responsabilités ecclésiales.

La réconciliation par le sacrement de pénitence ne peut être accordée qu’à ceux qui se sont repentis d’avoir violé le signe de l’alliance et de la fidélité au Christ et se sont engagés à vivre dans une continence complète.

Chers amis, pendant quelques années, j’ai vécu en concubinage avec un autre Monsieur. Je ne savais pas qu’il n’était pas permis de vivre ensemble sans avoir été mariée religieusement.

Dieu m’a aussi avertie qu’il était interdit de procréer en dehors du sacrement de mariage. Si des enfants naissent alors que les parents sont catholiques depuis leur baptême et qu’il ne se sont pas unis à l'église catholique, ce sont malheureusement les enfants qui devront porter la conséquence de la désobéïssance de leur parent.

Mais là encore, la miséricorde de Dieu est infinie dans le sens où nous avons la possibilité de faire célébrer des messes de réparation de nos péchés et puis nous devrons tous répondre au jour du jugement particulier de notre âme, à l’heure de notre mort, de tous les péchés que nous aurons commis sur terre et nous verrons leur conséquence et tout le film de notre vie.

Déjà, nous allons tous voir, au moment de l'avertissement qui s'approche, l'état de notre âme et la conséquence de tous nos péchés et l’offense qu'ils ont causés à Dieu.

Chers amis, restons bien dans l'espérance en la miséricorde divine, si nous faisons célébrer beaucoup de messes pour nos âmes et si nous sommes repentis sincèrement de toutes nos fautes car Jésus ne saura rien refuser à l’âme qui se confie en lui et qui lui livre ses misères à travers un prêtre.

A chaque confession, on décloue Jésus d'amour de sa Croix. Qui pourra comprendre la grandeur d'un tel sacrement d'Amour. Dieu ne souhaite que notre délivrance, tellement qu'Il nous aime. Il nous veut tous au paradis avec lui et avec sa Sainte Mère Marie.

UN DIEU JALOUX

Dieu dit : « Je suis un Dieu à la passion jalouse, qui fait rendre des comptes aux fils pour la faute des pères, jusqu’à la troisième et la quatrième génération de ceux qui me détestent ; mais qui agit avec fidélité jusqu’à la millième génération envers ceux qui m’aiment et qui observent mes commandements. (exode 34, 7).

Par la grâce des cœurs unis, les effets maléfiques d’une malédiction peuvent être neutralisés. Que de fois se manifestent chez les enfants des troubles inexplicables ; crises psychiques, physiques, troubles nocturnes !

Rarement, l’on établit une relation avec les conséquences des péchés commis par des générations antérieures et qui se répercutent sur leurs descendants.

Cependant, certains furent témoins dans leur propre famille des effets salutaires exercés par la prière d’offrande sur de tels maux héréditaires. Voici cette belle prière.

PRIERE AUX CŒURS UNIS DE JESUS ET DE MARIE

Père éternel, avec confiance, je vous offre les Cœurs Unis de Jésus et de Marie, les plaies victorieuses et sanglantes de Jésus et les larmes de Marie, notre Mère du ciel. Seigneur, que votre volonté soit faite !

Ensuite, pour recevoir des bénédictions, il faut souvent se consacrer aux cœurs unis de Jésus et de Marie de la manière suivante (si possible tous les jours) (et vivre en état de grâce) :

« Au Nom du Père, du Fils et du Saint-Esprit. Amen.

Père éternel, vous avez reçu la plus haute gloire des Cœurs de Jésus et de Marie. Votre Divin Fils, devenu homme, a, en union avec sa Mère, parfaitement accompli votre Volonté en Esprit d’expiation aimante. Nous vous offrons à nouveau cette louange pour que vous nous bénissiez et nous guérissiez par ces Saints Cœurs, et également pour que vous nous envoyiez l’Esprit-Saint qui renouvellera la face de la terre.

Divin Rédempteur, nous reconnaissons que vous êtes le Fils du Père éternel, le seul Médiateur entre Dieu et l’homme. Conformément à la Volonté du Père éternel, vous avez associé votre Sainte Mère à votre mission, à titre de Médiatrice et de Corédemptrice.

Dans un esprit de vive confiance nous nous consacrons (notre famille, notre communauté…) aux Cœurs Unis de Jésus et de Marie, afin de tirer profit de votre promesse et pour obtenir l’unité dans la charité.

Nous nous engageons à vivre nous-mêmes dans l’esprit des Cœurs de Jésus et de Marie, et à contribuer à ce que les demandes contenues dans la prière que vous nous avez enseignée puissent se réaliser.

Partout où notre influence peut s’exercer, nous nous efforcerons de faire honorer le Nom de Dieu, d’établir le Règne de Dieu parmi nous et de tout accomplir selon votre divine Volonté. Alors Dieu bénira aussi la terre et le pain quotidien pour tous.

Vous nous pardonnerez nos péchés et inclinerez nos cœurs à la paix. Miséricordieusement, vous nous préserverez de nouvelles fautes et, enfin, vous nous délivrerez de tout mal.

Lorsque nous aurons ainsi la joie de constater que, par l’intercession de Marie, vous nous aurez secourus, comme vous avez opéré votre premier miracle à Cana sur son intervention et en union avec la Volonté du Père, alors toute la terre se joindra à l’Eglise pour reprendre la salutation de l’ange et prier : Je vous salue, Marie…

Mus par une absolue confiance, scellons l’alliance avec la plus grande puissance de l’Amour sans jamais la rompre. Seigneur, guidez-nous tous les jours de notre vie par votre Esprit-Saint jusqu’à ce que nous nous présentions à la porte de la Patrie céleste. Amen. ».
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
GUERRERO



Nombre de messages : 11
Date d'inscription : 20/02/2008

MessageSujet: SUITE DU TEMOIGNAGE DE FABIENNE   Jeu 21 Fév - 16:50

Chers amis, la grâce liée au culte des Cœurs Unis de Jésus et de Marie rompt les lois de la nature et les prédispositions héréditaires. Faisons donc confiance à Dieu.

LE PRÉCIEUX SANG VERSÉ SUR LA CROIX

Certains prêtres commencent à accepter de célébrer des messes pour la guérison de l’arbre généalogique. Dieu le Père pardonne nos péchés grâce au précieux sang versé par Jésus sur la croix. Si Jésus a réparé tous nos péchés, nous aussi devons accepter de réparer les nôtres sur terre.

Si on n’accepte pas de les réparer sur terre, par amour pour le tendre et doux Jésus qui a tant souffert sur la croix pour nous sauver, on devra passer quelque temps dans le feu d'amour du purgatoire et Dieu a permis que je voit les flammes du purgatoire qui sont terribles. Un feu dévorant, mais un feu d'Amour infini dans lequel les âmes se purifient avant de voir Dieu face à face. Leur plus grande souffrance est d'être séparées de Dieu. Elles ne peuvent rien faire pour leur propre délivrance mais nous, nous pouvons tout pour elles. C'est pourquoi le ciel nous demande de faire célébrer beaucoup de messes pour qu'elles puissent entrer dans le paradis le plus rapidement possible.

On peut aussi puiser dans le trésor de l'église toutes les indulgences et les offrir pour elles.

Qu’est ce que l’indulgence ? L’indulgence est la rémission devant Dieu de la peine temporelle due pour les péchés dont la faute est déjà effacée, rémission que le fidèle bien disposé obtient à certaines dispositions déterminées, par l’action de l’église, laquelle, en tant que dispensatrice de la rédemption, distribue et applique par son autorité le trésor des satisfactions du Christ et des saints. »

L’indulgence est partielle ou pleinière, selon qu’elle libère partiellement ou totalement de la peine temporelle due pour le péché. »

« Tout fidèle peut gagner des indulgences pour soi-même ou les appliquer aux défunts ».(C.E.C. 1471)

On peut aussi prier le saint Rosaire. Les saintes âmes du purgatoire qui sont très chères à Dieu, comme nous le sommes tous sur terre, demandent cette prière pour leur délivrance et en retour elles prient beaucoup pour nous et elles intercèdent auprès de Jésus d'Amour pour nous. C'est alors que nous obtenons beaucoup de grâces dans notre vie, grâce aux prières qu'elles adressent à Dieu pour nous.

Personnellement, j'offre tous les jours le chemin de croix pour elles et je me rappelle qu'un jour Jésus d'Amour m'a demandé de continuer cette oeuvre de miséricorde.


7ème commandement — « Tu ne commettras pas de vol. » (Ex 20, 15).

Tu ne voleras pas (Mt 19, 18).

Le septième commandement défend de prendre ou de retenir le bien du prochain injustement et de faire du tort au prochain en ses biens de quelque manière que ce soit. Il prescrit la justice et la charité dans la gestion des biens terrestres et des fruits du travail des hommes. Il demande en vue du bien commun le respect de la destination universelle des biens et du droit de propriété privée. La vie chrétienne s’efforce d’ordonner à Dieu et à la charité fraternelle les biens de ce monde. (C.E.C. 2401)

Seul Jésus d'Amour m’a guérie, pendant mon adolescence, de l'envie de m’approprier beaucoup de choses qui n’étaient pas miennes.

8e commandement — « Tu ne témoigneras pas faussement contre ton prochain. » (Ex 20, 16).

Il a été dit aux anciens : « Tu ne parjureras pas, mais tu t’acquitteras envers le Seigneur de tes serments ». (Mt 5, 33).

Le huitième commandement interdit de travestir la vérité dans les relations avec autrui. Cette prescription morale découle de la vocation du peuple saint à être témoin de son Dieu qui est et qui veut la vérité. Les offenses à la vérité expriment, par des paroles ou des actes, un refus de s’engager dans la rectitude morale : elles sont des infidélités foncières à Dieu, et en ce sens, sapent les bases de l’alliance.

Je reconnais je n’arrivais pas à tenir les promesses que j’avais faites à Dieu, c'est-à-dire de vivre la chasteté après ma conversion.

Je voulais me marier religieusement, mais j’étais tenue par une promesse que j’avais faite à Dieu et Dieu n’oublie jamais ce qu’on lui dit un jour. Sans Sa grâce quotidienne, je ne pourrais pas tenir mes promesses car la solitude me pèse. Toutefois, si je ne respecte pas mes promesses, je ne rentrerai jamais au paradis car Dieu m'a dit qu'il haïssait l'infidélité. Un jour, la sainte vierge Marie est gentiment venue me rappeler qu’il fallait que j’observe ce que j’avais promis à Dieu.

9e commandement — «Tu ne convoiteras pas la maison de ton prochain». « Tu ne convoiteras pas la femme de ton prochain, ni son serviteur, ni sa servante, ni son bœuf, ni son âne, rien de ce qui est à ton prochain (Ex 20, 17).

Quiconque regarde une femme avec convoitise a déjà commis dans son cœur l’adultère avec elle (Mt 5, 28).

Je peux vous dire que j’enviais les biens matériels. D’ailleurs, avant ma rencontre avec Jésus d'Amour, je ne vivais que pour l’argent et non pour l’amour. Maintenant, je ne vis que d'Amour pour le salut des âmes et je parts dans le monde entier pour évangéliser par amour pour mon tendre Jésus.

10e commandement — « Tu ne convoiteras(…) rien de ce qui est à ton prochain (Ex 20, 17). Tu ne désireras ni sa maison, si son champ, si son serviteur ou sa servante, ni son bœuf ou son âne : rien de ce qui est à lui (Dt 5, 21).

Là où est ton trésor, là sera ton cœur (Mt 6, 21).

Le dixième commandement dédouble et complète le neuvième, qui porte sur la concupiscence de la chair. Il interdit la convoitise du bien d’autrui, racine du vol, de la rapine et de la fraude, que proscrit le septième commandement. La « convoitise des yeux » (1 Jn 2, 16) conduit à la violence et à l’injustice défendues par le cinquième précepte . La cupidité trouve son origine, comme la fornication, dans l’idôlatrie prohibée dans les trois premières prescriptions de la loi.

Le dixième commandement porte sur l’intention du cœur : Il résume, avec le neuvième, tous les préceptes de la loi. (C.E.C. 2534).

Il m’est arrivé plusieurs fois avant ma conversion de regarder et de vouloir le mari des autres, mais Jésus m’a appris à me repentir, à baisser le regard et à fuir les hommes. Cependant, je suis tombée avec beaucoup d’hommes. C’est pourquoi mon âme était enfermée dans la Bête. Jésus m’en a montré la vision en 1997, juste avant la Noël et il m’a demandé d’accepter ma pénitence. Je sais que j’aurais beaucoup de comptes à rendre car Dieu me l’a fait savoir, mais Dieu attend aussi que je lui donne beaucoup d’amour.

«J'ÉTAIS CONDAMNÉE AUX PEINES DE L'ENFER PAR LE PERE DU MENSONGE : SATAN ».

Chers frères et sœurs, pour toutes ces raisons, mon âme était au fonds de l’abîme et j’étais condamnée aux peines de l’Enfer, dans le sens où pendant plusieurs années, j'avais suivi le Père du Mensonge, Satan.

J'étais aussi punie à cause de certains gestes indélicats que j'avais fais plusieurs fois. Alors j'étais liée par le démon dans des chaînes de haine.

St Michel Archange m'a beaucoup aidé à devenir toute petite pour mon Dieu d'Amour qui n'aime que l'amour de ses petites créatures créées dans sa tendresse infinie.

Les démons que j’ai vu avant ma conversion et qui m’enclerclaient avaient tous des têtes horribles avec beaucoup de méchanceté dans le regard et beaucoup de cruauté. J’avais quitté l’alliance avec Dieu en désobéissant à sa loi d’amour et de pureté et de partage avec les pauvres.

Les démons travaillent les âmes qui pratiquent le Nouvel Age, le yoga, le reiki et la méditation transcendentale et si les chakras sont ouverts, ils entrent dans le corps. C'est alors qu'il est nécessaire de se consacrer au coeur immaculé, de quitter ces techniques et de s’en confesser et de voir un prêtre pour faire couper ces liens infernaux et de beaucoup jeûner.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
GUERRERO



Nombre de messages : 11
Date d'inscription : 20/02/2008

MessageSujet: SUITE DU TEMOIGNAGE DE FABIENNE   Jeu 21 Fév - 16:51

LA SAINTE CRAINTE DE DIEU

Quand on sort librement de la loi de Dieu, on ne peut plus être protégé par lui. On est remis, entre les mains des anges déchus car nous avons choisi le mal en toute liberté de choix, mais dès qu’on se repent sincèrement de nos offenses envers la Trinité d’Amour, Dieu, dans sa miséricorde infinie nous libère pendant la confession.

Les démons n'ont peur que d'une chose : qu’on aille à la confession et qu’on prie le chapelet à la Miséricorde Divine ; Quand on va rencontrer le prêtre pour donner à Dieu nos péchés, les anges déchus n'ont plus aucun pouvoir sur notre âme. Au moment de la confession, Jésus d'Amour nous lave dans son précieux sang et nous prend dans son cœur pour nous faire reposer en lui.

UNE LOI D'AMOUR ET DE RESPECT

J’ai dû réparer mes péchés avec beaucoup de souffrances et d'abnégation envers mes frères et soeurs que je rencontre dans mes conférences et certains portent souvent une croix lourde et sont dans la détresse. Alors je les console avec l'Esprit saint avec une prière de guérison qui les apaise.

La souffrance a sanctifié et embellit mon âme parce que j'ai appris à l'aimer.

Après mon repentir à Medjugorje, j’ai beaucoup pleuré à cause de ma vie passée dans les boîtes de nuit et les mauvais cinéma et j’aimais même regarder des films pornographiques, ce qui me fait maintenant horreur. Je comprends qu’avec tous ces péchés mon âme était au fonds de l’abîme. Cependant la confession et la pénitence m’ont sauvée et je peux vraiment dire que maintenant, j’ai la contrition parfaite de tous mes péchés.

A cause de mon égoïsme et de cette première moitié de vie passée à oublier les pauvres qui avaient besoin de mon aide et de ma compassion, j’ai demandé à Dieu d’avoir pitié de moi, d’avoir pitié de la grande misère que je suis et de m’apprendre à vivre dans Sa Loi d’amour, de respect et de pureté.

NOTRE SEIGNEUR JESUS CHRIST : « TU AS MA MISÉRICORDE »

Quand je me suis confessée et quand j’ai quitté le Nouvel Age et l’adultère, Jésus m’a dit : « Je suis le Fils de Dieu. Mon nom est Yechouah. Tu as ma miséricorde ».

Dieu, qui a vu mes efforts de repentir et de retour à lui, dans sa bonté infinie m’a dit à quel point il m’aimait, à quel point je lui étais chère et il m’a demandé de méditer Sa Passion et là j’ai compris tout l’amour qu’il avait eu pour moi et pour chaque créature.

« JE PEUX LUI OFFRIR MA VIE EN ACTION DE GRÂCE »

Jésus, pendant sa douloureuse passion, a subi 5480 coups pour réparer tous nos péchés alors qu’il était innocent, alors moi je peux lui offrir ma vie en action de grâce.

Si je n’avais pas témoigné de la grande miséricorde que Dieu a eu pour mon âme, j'aurais difficilement obtenu miséricorde au jour du jugement particulier de mon âme.

Cependant, si je l’ai fait en toute liberté de coeur, c'est uniquement par amour pour le tendre et doux Jésus qui souffre tellement de voir les pauvres pécheurs éloignés de son Divin cœur.

Dieu m'a demandé de méditer Sa Passion et là j’ai compris tout l’amour de Dieu le Fils, le Verbe incarné et je suis tombée amoureuse de Jésus et du Père éternel. Jésus d'Amour pardonne tout dès qu'on se confesse, il oublie tout pourvu qu’on reparte sur un sentier de vérité avec lui.

AMOUR, MISÉRICORDE, JUSTICE

La miséricorde est son plus grand attribut, bien que Dieu soit composé de trois attributs : L’amour, la miséricorde et la justice. C’est pourquoi Dieu m’a expliqué qu’après cette vie, le purgatoire était sa miséricorde et l’enfer sa justice. Dieu m’a expliqué que les âmes qui vont en enfer se sont condamnées elles-mêmes. Va en enfer qui veut. Cela signifie que la vie que l’on a vécu sur terre, on la continue de l’autre côté. Chers amis, il y a des âmes qui préfèrent rester dans le péché c'est-à-dire qu’elles refusent de se repentir même au moment de l'agonie. Elles n’ont pas voulu se repentir, même à la dernière seconde de leur vie, de leur existence passée dans le plaisir de la chair, les plaisirs de la vie et les plaisirs du monde au lieu de faire pénitence et de beaucoup prier.

Si les âmes pouvaient comprendre que Jésus est le meilleur Père, un papa rempli de tendresse. C'est ce que j'ai compris quand je suis revenue à lui. Jésus veut notre Amour et personnellement, il m'a demandé de lui donner beaucoup d'Amour. Jésus a un grand cœur qui a besoin de notre amour. Il mendie notre amour et à l’heure de notre mort, Il supplie qu’on accepte sa miséricorde, mais certaines âmes la refusent par pur orgueil. Si seulement, elles connaissaient l’amour et la bonté de Dieu, elles se jetteraient dans l’océan d’amour de son cœur brûlant et dans les bras de Sa miséricorde.

Jésus d'Amour m’a invitée plusieurs fois à faire pénitence et à regretter sincèrement tous mes péchés. Dès que je me suis repentie, Dieu m’a demandé de le soulager car tant d’âmes sont loin de lui. Dieu souffre beaucoup et j’ai appris à consoler son cœur affligé par les péchés du monde.

LES SAINTES PLAIES DE JÉSUS SAUVENT

Jésus m’a aussi fait savoir que ses saintes plaies me sauveraient et il m’a demandé de lui offrir ma vie. J’étais encore attachée au matériel bien que Jésus m’ait demandé de m’accrocher à la pauvreté et il y a trois ans, bien que je n’aie pas l’argent pour cela, je voulais acheter une belle maison parce que j’avais encore en moi le goût du luxe, qui ne mène pas au paradis.

Alors Jésus d'Amour m’a fait comprendre à quel point j’étais hypocrite. Ma conscience ne trouvait plus la paix car j’étais loin de la vérité de l’évangile : "Vends tout et suis moi".

Encore une fois, j’étais au fond de l’abîme à cause de mon grand orgueil. Alors Jésus d'Amour m’a laissé me purifier dans une grande souffrance et dans sa bonté infinie, il est encore revenu m’expliquer de ne pas oublier l’évangile et de penser à ceux qui sont dans la détresse matérielle. Ensuite Jésus m’a encouragée au partage.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
GUERRERO



Nombre de messages : 11
Date d'inscription : 20/02/2008

MessageSujet: SUITE DU TEMOIGNAGE DE FABIENNE   Jeu 21 Fév - 16:53

REVEILLE TES FRERES - JESUS

Jésus d'Amour, au début de ma conversion, m’attirait avec puissance auprès de lui au tabernacle et je ne pouvais plus le quitter. Il me demandait de ne pas lui résister car il y avait beaucoup de résistances en moi. J’allais à l’église tous les après-midi pour consoler le cœur de Jésus d'Amour et j’ai commencé à faire le chemin de croix tous les jours, bien que j’étais très fatiguée. Dieu m’a dit qu’il voyait ma fatigue. Alors Il a lui-même accru mes forces et m’a rapidement remise debout et il m'a même redonné une bonne santé pour le servir dans le monde entier. Ensuite il m'a demandé de réveiller la foi de mes frères.

INTERVENTION DE LA VIERGE-MARIE

Ensuite la Vierge-Marie m’a accordé beaucoup de grâces pour ma conversion et elle n’a jamais cessé de le faire car j’en avais beaucoup besoin, étant très rebelle de nature.

Alors j’ai accepté ces grâces et j’ai commencé à aller à la messe tous les jours, à lire la Bible, à étudier le catéchisme, à me confesser, à jeûner trois fois par semaine, à réciter le Rosaire car Jésus m’a promis que le rosaire me sauverait.

Après m’être consacrée au cœur immaculé de Marie, je me suis fait imposer le scapulaire de Notre Dame du Mont Carmel. La sainte vierge m’a protégée bien des fois grâce à ce sacramental. Pour obtenir le privilège sabbatin quand on a revêtu le scapulaire de Notre Dame du Mont Carmel, il faut garder le scapulaire jour et nuit, vivre la chasteté suivant son état de vie et prier le chapelet tous les jours. (Le privilège sabbatin signifie que si nous mourrons le Mercredi, Marie nous délivrera des flammes du purgatoire le premier samedi qui suit notre mort et nous emmènera en paradis).

Il y a onze ans maintenant que je suis revenue à l’Église catholique et je peux vous dire que depuis que je suis Jésus d'Amour, j’ai beaucoup plus de joie que quand je menais la vie du monde. Il y a plus de joie à donner à ses frères et sœurs qu’on aime, qu’à recevoir.

Pour sauver mon âme, Jésus d'Amour m’a demandé de fuir le monde, c’est à dire de fuir tous les plaisirs que nous propose le monde car si j’avais continué à suivre le monde, je n’aurais jamais pu entrer dans le royaume des cieux. J'ai fais le choix libre de Dieu, Sainte Trinité, et j'ai rejeté Mammon.

LE CHOIX LIBRE DU PARADIS OU DE L’ENFER

Quand j’ai fais le choix du Paradis, j'ai posé cet acte d'amour pour le Seigneur en toute liberté de coeur. Bien sûr, j’ai des croix, comme tous les chrétiens fidèles, mais Jésus d'Amour m’a dit qu’il est le Chemin, la vérité et la Vie.

Quand je serais au paradis, les croix que j'aurais offertes à Dieu sur la terre deviendront des pluies de grâce et des joies renouvelées pour toute mon éternité où je louerai la miséricorde infinie d'un Dieu qui n'est qu’amour.

Après mon divorce, je suis entrée dans un ordre religieux pendant un an et demi pour parfaire ma foi.

Le C.E.C 846 nous dit que ceux qui refusent soit d’entrer dans l’Église catholique soit d’y persévérer alors qu’ils la sauraient fondée de Dieu par Jésus Christ, comme nécessaire, ceux-là ne pourraient pas être sauvés.

Bien que je me sois écartée de l’Église catholique pendant quelques années, le baptême que j’avais reçu à ma naissance m’avait incorporée pour toujours à l’Église qui m’a accordé la grâce par ce baptême que tous mes péchés soient remis, le péché originel et tous mes péchés personnels ainsi que toutes les peines du péché. C.E.C. 1263.

Vous savez aujourd’hui, tant d’âmes sont ingrates envers Dieu qui nous a donné par son Église tous les sacrements. Il y a ce qu’on appelle les sacrements de l’initiation chrétienne comme le sacrement du baptême, le sacrement de la confirmation, le sacrement de l’eucharistie.

Après on trouve les sacrements de guérison comme le sacrement de pénitence et de réconciliation, l’onction des malades.

L'ONCTION DES MALADES À SEPT REPRISES

Personnellement, j’ai reçu sept fois l’onction des malades après m’avoir fait ouvrir les chakras par un gourou. J’ai été plusieurs fois mourante à cause de ces techniques que j’avais connues dans le spiritisme. Dieu m’a dit qu’il n’était pas d’accord avec ces techniques-là. Je m’en suis sortie parce que je me suis consacrée au Cœur-Immaculé de Marie et j’ai aussi été avertie que j’avais évité les supplices de l’enfer pour l’éternité avec le gourou qui m’avait appris à pratiquer le spiritisme.

LA GRÂCE DE L'ESPRIT SAINT

Il y a aussi les sacrements du service de la communion comme le sacrement de l’ordre et le sacrement du mariage qui est indissoluble. Il faut comprendre que les sacrements nous confèrent la grâce de l’Esprit-Saint. Ils nous aident à devenir saints.

Il existe aussi d’autres célébrations liturgiques comme les sacramentaux et les funérailles chrétiennes.

Personnellement, quand le Seigneur me rappellera à lui, je souhaite être enterrée et non incinérée, même si l'église ne l'interdit pas, car mon corps est appelé à ressusciter un jour.

L’enterrement de nos défunts est une des œuvres de miséricorde. Vous savez que les défunts assistent à leur funéraille. Alors imaginez la douleur de ceux qui voient leur corps en train de brûler.

QUELQUES ETUDES DANS LE NOUVEL AGE :

Chers amis, Il y a 15 ans, j’ai étudié certains auteurs du Nouvel Age qui sont des faux prophètes car ils n'annoncent pas Jésus Christ en tant que Dieu. Actuellement, il existe beaucoup de faux docteurs.

Saint Pierre nous en a parlé dans sa deuxième épître chapître deux verset 1 à 3 : "Il y a eu de faux prophètes dans le peuple, comme il y aura aussi parmi vous de faux docteurs, qui introduiront des sectes pernicieuses et qui, reniant le Maître qui les a rachetés, attireront sur eux-mêmes une prompte perdition. Beaucoup suivront leurs débauches, et la voie de la vérité sera blasphémée, à cause d'eux. Par cupidité, au moyen de paroles trompreuses, ils trafiqueront de vous, eux dont le jugement depuis longtemps n'est pas inactif et dont la perdition ne sommeille pas."

Le Nouvel Age fait mention de certains d'entre eux que j'ai étudié il y a quelques années : Alice Bailey — Helena Petrovna Blavatsky — Allan Kardec — Chrishnamurti — Saï Baba — Maitreya (le soi-disant Christ) — Eliphas Levi — Leadbetter — Papus — René Guénon — Paracelse — Nostradamus — Carl Jung — S. Freud - Edgar Cayce — Marilyn Ferguson — Lobsang Rampa— Carlos Castaneda... et bien d'autres.

Malheureusement, tous ces auteurs ne m'ont jamais fait connaître un Dieu d'Amour, un Dieu Père, un Dieu Trinité, un Dieu plein de douceur, de miséricorde, de tendresse et de compassion.

J’ai été empoisonné du venin que Satan a déposé dans mon cœur à travers beaucoup de leurs écrits et je peux vous dire que seul le précieux sang de Jésus m’a sauvé de ce poison infernal.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
GUERRERO



Nombre de messages : 11
Date d'inscription : 20/02/2008

MessageSujet: SUITE DU TEMOIGNAGE DE FABIENNE   Jeu 21 Fév - 16:54

« TU BAIGNES DANS MON SANG » JESUS

Jésus d'Amour en me rassurant m’a dit : « Tu baignes dans mon sang ». Alors, par amour pour lui et pour la sainte vierge Marie qui a souffert à cause de mes péchés, au pied de la croix, j’ai déchiré puis brûlé tous les livres qui étaient consacrés au Nouvel Age, au spiritisme, à la cartomancie, à la numérologie, à l'astrologie, à l’occultisme, aux horoscopes. Je ne voulais pas que quelqu’un puisse les récupérer car j’aurais été responsable devant Dieu si quelqu’un venait à en prendre connaissance.

Saint-Michel Archange a beaucoup contribué à ma libération, mais il m’a dit qu’il n’aimait pas l’orgueil. Alors, j’ai du cheminer dans l’humilité.

Un jour j'ai été marquée par un livre : "PEUT-ON SE LIBERER DES ESPRITS IMPURS ? où Mgr Tournyol du clos (Editions de l'archistratège), nous dit :

Si vous avez été en contact avec l’occultisme, l’ésotérisme, le spiritisme, l’astrologie, la sorcellerie, la magie, l’hypnotisme, le reiki, le yoga, la méditation transcendentale, le Nouvel Age et toutes espèces de sectes ; ou encore avec des pranothérapeutes, soit disant guérisseurs ou magnétiseurs, qui soignent par imposition des mains, passes magnétiques ou radiesthésie ou pendule ; Si vous avez rendu visite à des voyants ou voyantes tels que mages, devins, marabouts ou gourous, à des cartomanciennes qui lisent dans les cartes ; à des chiromanciennes qui lisent dans les lignes de la main ou à des nécromanciens qui consultent les esprits des défunts : Sachez que vous vous êtes adressé à des individus qui travaillent avec le démon et que vous avez donné à Satan un certain pouvoir sur vous.

Si vous-mêmes avez cherché à connaître l’avenir, même par jeu dans les tarots ou les horoscopes, si vous avez porté des porte-bonheur tels que talismans, amulettes, signes du zodiaque ; si vous avez fait – ou si on a pratiqué pour vous – des préparations occultes, si vous avez prononcés des formules ou répété des mots secrets comme les mantras par exemple, enfin si vous avez fréquenté des lieux empoisonnés par la sorcellerie, le vice ou la dépravation morale ; à plus forte raison si vous-même avez passé un pacte avec Satan, fait de la magie, évoqué les morts ; lancé des sorts, proféré des malédictions ou des blasphèmes, vous devez avant tout vous efforcer de vous rendre compte que vous avez gravement offensé notre Père du ciel.

Mgr Tournyol du clos nous invite, dans une confession exhaustive à demander à Dieu de nous pardonner ces égarements et ces péchés qu’il a en abomination, même si ces évènements sont anciens et si, à l’époque, nous n’étions pas conscient de l’offenser.

Chers amis, la Parole de Dieu au Deutéronome 18/10 nous dit : "On ne trouvera chez toi personne qui fasse passer au feu son fils ou sa fille, qui pratique divination, incantation, mantique ou magie, personne qui use de charmes, qui interroge les spectres et les devins, qui invoque les morts, car quiconque fait ces choses est en abomination à Yahvé ton Dieu et c’est à cause de ces abominations que Yahvé ton Dieu chasse ces nations devant toi. Tu seras sans tâche vis-à-vis de Yahvé ton Dieu ».

LE CHAPELET AUX NEUF CHOEURS DES ANGES ET L’ACTE D’AMOUR

Comme le tendre Jésus nous aime chacun tout petit, je me suis faite toute petite et j'ai imploré le grand St Michel pour ma délivrance. Tous les jours, je récite le chapelet aux 9 chœurs des anges, pour ma protection et pour la libération du mal qui reste en moi et je le remercie de me délivrer de l’orgueil spirituel dont j’étais envahi à cause de ces fausses doctrines. Je récite aussi la prière : « Jésus, Marie, je vous aime sauvez les âmes » car à chaque fois que cet acte d’amour est récité avec le cœur, une âme est sauvée.

Depuis que je suis revenue de tout mon cœur à Dieu et à l’Église, j’ai été avertie par le ciel que j’ai été marquée par le sceau de Dieu que j’ai reçu à l’Escorial, lieu dont le Cardinal de Madrid a reconnu toutes les œuvres de miséricorde.

Je tiens tout spécialement à rendre grâce à la très sainte trinité et à la très sainte vierge Marie, toujours vierge, qui malgré ma grande misère à déposé sur mon front un sceau spécial, le sceau de Dieu, pour que l'ennemi ne puisse pas s'emparer de mon âme.

LA MICRO PUCE EST LA MARQUE DE LA BETE

Très chers amis, Satan actuellement est déchaîné pour perdre toutes les âmes qu'il essaye de perdre par l'orgueil spirituel et un de ses plans est d'arriver à marquer chaque individu d'une marque sur le front ou sur la main.

Dieu, dans sa miséricorde infinie m'a demandé de parler de cette marque de la Bête que l'on peut appeler "Micro Puce". Pour cela, il m'a simplement montré Sa Parole en Apocalypse 13 - 16/18 : "Par ses manoeuvres, tous, petits et grands, riches ou pauvres, se feront marquer sur la main droite ou sur le front , et nul ne pourra rien acheter ni vendre s'il n'est marqué au nom de la Bête ou au chiffre de son nom.

C'est ici qu'il faut de la finesse ! Que l'homme doué d'esprit calcule le chiffre ¨de la Bête, c'est un chiffre d'homme : son chiffre, c'est 666."

Dieu m'a aussi montré Sa Parole en Apocalypse 14-9/10 : "Un autre ange, un troisième, les suivit, criant d'une voix puissante : "Quiconque adore la Bête et son image, et se fait marquer sur le front ou sur la main, lui aussi boira le vin de la fureur de Dieu, qui se trouve préparé pur, dans la coupe de sa colère. Il subira le supplice du feu et du soufre, devant les saints anges et devant l'Agneau".

Très chers amis, la micro puce est la marque de la Bête. Malheureusement, si nous l'acceptons volontairement dans notre corps, nous serons coupés du royaume des cieux pour l'éternité.

Dieu nous appelle au courage, à la foi, à l'espérance en son aide et en sa puissance infinie qui va nous protéger pendant les trois ans et demi de l'antéchrist. Dieu enverra ses anges pour protéger Son peuple qui refusera de se laisser marquer par la Bête pour l'éternité. Dieu fournira à son Peuple tout ce dont il a besoin. Alors confiance !!! Dieu m’a avertie qu’il fallait que je craigne de ne pas parler de la Micro-Puce. Alors j’avertis à temps et à contretemps tant que nous sommes dans le temps de la grande miséricorde de Dieu.

Toutefois, chers amis, sachez que ceux qui veulent être marqués du sceau de Dieu par les anges doivent observer les 10 commandements de Dieu, la pureté, la charité, la pauvreté, le partage et l'obéïssance à l'église. (Apo. 7, 3 : Attendez, pour malmener la terre et la mer et les arbres, que la terre et la mer et les arbres que nous ayons marqué au front les serviteurs de notre Dieu ) .
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
GUERRERO



Nombre de messages : 11
Date d'inscription : 20/02/2008

MessageSujet: SUITE DU TEMOIGNAGE   Jeu 21 Fév - 16:55

EUCHARISTIE : OBEISSANCE A L’EGLISE

Chers amis, pour être obéïssante à l’église, étant donné que le bon Jésus m’a demandé de me soumettre en tout, j'ai voulu prendre connaissance de ce que la congrégation pour le culte Divin et la discipline des sacrements nous disait sur ce qui doit être observé et évité concernant la très sainte Eucharistie.

C'est alors que j'ai étudié l'instruction REDEMPTIONIS SACRAMENTUM.

Je souhaite simplement vous citer quelques passages qui m'ont le plus marquée.

Au n° 92 il est écrit : Tout fidèle a toujours le droit de recevoir, selon son choix, la sainte communion dans la bouche. Si un communiant désire recevoir le sacrement dans la main, dans les régions où la conférence des évêques le permet, avec la confirmation du siège apostolique, on peut lui donner la sainte hostie. Cependant, il faut veiller attentivement dans ce cas à ce que l’hostie soit consommée aussitôt par le communiant devant le ministre, pour que personne ne s’éloigne avec les espèces eucharistiques dans la main. S’il y a un risque de profanation, la sainte communion ne doit pas être donnée dans la main des fidèles.

Au n° 93 : Il faut maintenir l’usage du plateau pour la communion des fidèles, afin d’éviter que la sainte hostie, ou quelques fragments ne tombent à terre.

Au n° 94 : Il n’est pas permis aux fidèles de prendre eux-mêmes la sainte hostie ou le saint calice, encore moins de se les transmettre de main en main.

De plus, à ce sujet, il faut faire cesser l’abus suivant : Pendant la messe de leur mariage, il arrive que les époux se donnent réciproquement la sainte communion.

Au n° 104 : Il n’est pas permis à celui qui reçoit la communion de tremper lui-même l’hostie dans le calice, ni de recevoir dans la main l’hostie, qui a été trempée dans le sang du Christ.

Au n° 157 : Si habituellement les ministres sacrés présents à la célébration sont en nombre suffisants, y compris pour la distribution de la sainte communion, il n’est pas permis de députer à cette fonction les ministres extraordinaires de la sainte communion.

Dans les circonstances de ce genre, ceux qui seraient députés à un tel ministère, ne doivent pas l’exercer. Il faut donc réprouver expressément l’attitude de ces prêtres qui, tout en étant présents à la célébration, s’abstiennent néanmoins de donner la communion, en chargeant les laïcs d’assumer une telle fonction..

Au n° 158 : En effet, le ministre extraordinaire de la sainte communion ne peut donner la communion que dans le cas ou le prêtre ou le diacre font défaut, lorsque le prêtre est empêché à cause d’une maladie, du grand âge ou pour un autre motif sérieux, ou encore lorsque le nombre des fidèles qui s’approchent de la communion est tellement important que cela risquerait de prolonger la célébration de la messe d’une manière excessive. A ce sujet, on considère néanmoins que le fait de prolonger brièvement la célébration, en tenant compte des habitudes et du contexte culturel du lieu, constitue une cause tout à fait insuffisante.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
GUERRERO



Nombre de messages : 11
Date d'inscription : 20/02/2008

MessageSujet: SUITE DU TEMOIGNAGE DE FABIENNE   Jeu 21 Fév - 16:56

COMMUNION / CONFESSION

L’Esprit-Saint m’a appris peu à peu à bien communier et à bien me confesser. Avant ma conversion, je ne savais pas que l'église nous demande, par humilité, de faire une génuflexion ou une simple inclinaison avant de recevoir la sainte Eucharistie. Alors dans un esprit de soumission à l'église, je le fais par amour pour Dieu, Divine Majesté.

Très chers amis, avant de communier, j’ai du apprendre à me confesser des péchés capitaux comme l’orgueil, l’avarice, le désir, l’envie, la jalousie, la gloutonnerie, la colère, la paresse. Ces péchés, s’ils ne sont pas confessés nous entraînent tous dans l’abîme le plus profond.

DIEU VEUT SAUVER LES HOMOSEXUELS

Dans ma jeunesse, j’ai eu beaucoup d’amis homosexuels. Dieu qui les aime à la folie, veut tous les sauver. Il leur demande pour être sauvés, d’observer la chasteté. Dieu veut que nous soyons purs et Dieu veut que nous sachions tous que l'enfer est rempli d'impuretés et de souffrances sans noms pour les âmes qui n’ont pas voulu se repentir du plaisir tant qu’elles étaient sur terre. Des supplices éternels attendent ceux qui refuseront jusqu’à la dernière seconde de se repentir.

La Parole de Dieu est très claire : 1 Corinthiens 6,9 : « Ne savez-vous pas que les injustes n’hériteront pas du Royaume de Dieu ? Ne vous y trompez pas ! Ni impudiques, ni idolâtres, ni adultères, ni dépravés, ni homosexuels… n’hériteront du Royaume de Dieu ».

NOUVEL AGE

L'église nous avertit que le Nouvel Age fait publicité d'un large éventail de pratiques telles que l'acuponcture, le biofeedback, la chiropraxie, la kinésiologie, l'homéopathie, l'irridologie, les massages et différentes sortes de techniques corporelles (comme l'ergonomie, le Feldenkrais, la réflexologie, le Rolfing, le massage en polarité, le toucher thérapeutique, etc.), la méditation et la visualisation, les thérapies nutritionnelles, les traitements psychiques, différentes sortes de médecine des plantes, la guérison par les cristaux, les métaux, la musique ou les couleurs, les thérapies de la réincarnation et enfin les programmes en douze étapes et les groupes de réalisation de soi. (Jésus-Christ le porteur d'eau vive - Conseil Pontifical de la Culture et Conseil Pontifical pour le dialogue interreligieux).

Très chers amis, si j’étais allée communier sans m'être confessée des péchés que j'ai cités plus haut, j’aurais apporté la condamnation sur moi-même c'est-à-dire qu’à chaque communion, je me serais enfoncée un peu plus dans un abîme profond.

Saint-Paul nous a demandé de discerner le corps du Christ. 1 cor chap.11 vers. 28 à 30 : « Que chacun s’éprouve soi-même et qu’ainsi il mange de ce pain et boive de cette coupe ; car celui qui mange et boit, mange et boit sa propre condamnation s’il ne discerne le corps. Voilà pourquoi il y a parmi vous beaucoup de malades et d’infirmes et que bon nombre sont morts.

Personnellement, je prie Dieu, dans ma grande misère, pour qu’il m’accorde la grâce de me convertir tous les jours et avant d’aller me confesser je demande à l’Esprit Saint et aux saints de me montrer tous mes péchés.

.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
GUERRERO



Nombre de messages : 11
Date d'inscription : 20/02/2008

MessageSujet: SUITE DU TEMOIGNAGE DE FABIENNE   Jeu 21 Fév - 16:57

LES TECHNIQUES DE SATAN

Dans mes diverses conférences dans le monde, les personnes que je rencontre ont plus ou moins touché au yoga et au reiki.

Alors Jésus veut qu’ils sachent que ces techniques ne viennent pas de lui, mais viennent de Satan qui les enchaîne et qui a un pouvoir sur eux. Dieu ne demande qu’à les libérer s’ils acceptent de revenir à lui par la confession. La confession est un acte d'Amour que l'on offre à Dieu. Au moment où l'on entre dans le confessionnal, Dieu ouvre grands ses bras pour nous accueillir dans son coeur. Il se tient simplement caché derrière le prêtre mais c'est lui seul qui agit dans notre âme qu'Il lave dans son précieux sang.

Nous devons préparer notre Éternité par la prière, la pauvreté, la pénitence et par beaucoup d’actes de charité car le jour où on se présentera devant Dieu, pour pouvoir être admis dans le paradis, il faudra arriver les mains pleines d’actes de miséricorde (toutes sortes de prières pour les agonisants, pour les pécheurs, pour nous-même, pour les saintes âmes du purgatoire, partage avec les pauvres, visite aux malades, visite aux prisonniers…).

Ce qui est sûr, c’est qu’au jugement particulier de mon âme, je vais devoir rendre compte à Dieu de toutes mes pensées, mes actions, mes paroles. C'est pourquoi, j'accepte de grand coeur de me laisser purifier sur la terre afin d'éviter à tout prix le feu d'amour du purgatoire. J'essaye de transformer toutes mes pensées, mes actions et mes paroles en pur amour.

Voilà, chers lecteurs, le témoignage d’une grande misère qui est revenue à Son Seigneur de tout son cœur par amour pour lui parce que Dieu n’a pas hésité de monter sur la Croix et de souffrir pour moi, pour me sauver et pour vous sauver personnellement. Il n'y a pas de plus grand amour que de donner sa vie pour ses amis.

L'éternité ne suffira pas pour remercier Dieu de sa grande patience envers moi pour ma conversion et pour le louer de sa grande miséricorde.

Très chers amis, j'ai demandé la grâce de la petitesse pour devenir l'Amour, l'Amour de l'enfant prodigue qui aime son Père céleste à la folie... Et vous, êtes-vous prêts, chers amis, à offrir votre vie, sans crainte du martyre, pour la seule gloire du Père, par pur amour ?

FABIENNE GUERRERO
http://fabienne.guerrero.free.fr



ACTE DE CONSECRATION AU CŒUR IMMACULE DE MARIE
(Tel que reçu du ciel par Fabienne)


Mon cher enfant, Donne moi ton rien,

Donne moi tout, je t’aime.

Je suis ta maman et je veux te conduire sur la route du Paradis.

Consacre-moi tes pensées, tes actions, tes journées,

Je saurai te prendre dans mes bras et te consoler.

Promets-moi de toujours penser à moi en récitant mon Saint Rosaire.

Ne M’oublie pas. Je t’aime tant
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: DIEU M'A LIBEREE DU NOUVEL AGE   

Revenir en haut Aller en bas
 
DIEU M'A LIBEREE DU NOUVEL AGE
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Je fais toujours les choses qui [...] plaisent [à Dieu]. — Jean 8:29.
» Rejetons les paroles sans valeurs de ce monde éloigné de Dieu
» Inviter à Dieu
» Réveillon nouvel an 2008
» Peut-on soutenir l'idée de construire un nouvel aéroport ?

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Plein-feu :: parler :: Témoinage-
Sauter vers: